Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fait divers made by "faits divers d'Afrique"

Publié le par Taméra

Je suis  trop pris ces derniers jours pour écrire .
Je transmets juste ce fait divers piqué sur le blog faits divers en Afrique

Congo ... Triste fait divers. Un long bus desservant la ligne Pompage-Marché Gambela a embarqué hier jeudi près d’une cinquantaine de passagers à l’arrêt Dgi sur la route de Matadi, dans la commune de Ngaliema. Aussitôt que le bus a démarré, un pasteur s’est mis débout devant et a commencé à prêcher sur le péché du vol. Tout à coup, une passagère assise à la banquette arrière du bus crie au voleur. Elle vient de constater à peine, la disparition de son téléphone portable. Le pasteur interrompt sa prédication et demande qu’une enquête soit ouverte ici et maintenant.

Le chauffeur arrête aussi son moteur et exige à son receveur de fermer les deux portières du véhicule. La procédure adoptée à l’unanimité était celle de composer le numéro du téléphone perdu. A la surprise générale, c’est dans la poche de la veste du pasteur que retentit la sonnerie du téléphone. Mouillé de honte, le pasteur ne savait pas s’expliquer sur cette situation malencontreuse.

L’homme de Dieu est resté bouche bée dans une attitude qui manquait de dignité. Les uns se moquaient de lui, les autres compatissaient. D’aucuns ont même préconisé l’arrestation du pasteur. Proposition qui sera rejetée par la majorité des passagers.

Mais la question qui taraude les esprits est celle de savoir comment l’homme de Dieu s’est-il déplacé de là où il était devant pour subtiliser le téléphone de cette passagère assise à la banquette arrière du véhicule ? Soit c’est un voleur qui a piqué ce téléphone portable qu’il a enfin glissé malignement dans la poche de la veste du pasteur afin de le ridiculiser. C’était là l’avis général de l’opinion publique. L’incident clos, les bonnes consciences ont appelé tous les passagers à la r
etenue pour préserver la dignité de l’homme de Dieu
.

Publié dans Délires

Commenter cet article