Le vrai scandale du Togo

Publié le par Gerry

http://www.republicoftogo.com/var/ezflow_site/storage/images/toutes-les-rubriques/finances/budget-2012-c-est-vote/165085-1-fre-FR/Budget-2012-c-est-vote_article_top.jpgIl y a un moment, je lisais une longue discussion entre deux de mes amis, Essognim Patassé et Keith Kelewou sur les montant de la corruption. En réalité, Essognim voulait avoir des précisions sur les propos tenus par un invité d'une émission radiophonique, qui estimait que le Togo ferait des recettes de 27 milliards par jour. Ce à quoi Keith lui rétorquait que ces chiffres étaient manifestement exagérés, auquel cas il faudrait supposer que le Togo aurait un budget de 7 000 milliards, alors que le pays le plus "riche" de la zone, la RCI, a un budget de 3000 milliards. Je suis du même avis que Keith, je ne pense pas sincèrement qu'on en soit là. Le PIB du Togo estimé par le FMI en 2011 était de 3,6 milliards de dollars, soit environ 1800 milliards de CFA. Comment pourrons-nous avoir des recettes supérieures à notre PIB? Il faut reconnaître que cette polémique ne baissera pas, tant que le gouvernement reste atone dans sa lutte contre la corruption. Mais le grand scandale de la république, c'est ce que nous faisons de nos recettes. En 2012, le gouvernement a fièrement annoncé avoir réalisé 98% des recettes prévues, soit 371,6 milliard de francs CFA. Le Budget 2012 était de 644, 462 milliards Fcfa, les recettes représentaient donc 57% de ce budget. Je n'ai pas les chiffres sur le taux de réalisation pour les recettes extraordinaires (Emprunt, subventions, dons) mais il n' y a pas de raison que nous ne les ayons pas reçus. Dans la même année, le PIP (programme d’investissement Public) était de 290,156 milliards de francs Cfa, soit 45% de notre budget. Le Togo fait donc bien, sous insistance des institutions de Breton Wood. Mais le scandale, c'est que nous n'avons consommé que 32% de cette ligne budgétaire, soit 93,969 milliards de francs Cfa. Environs 200 milliards n'ont pas été touchés. 200 milliards. Si nous supposons que les recettes ont été réalisées dans leur totalité, donc nous avons 200 milliards auxquels on n'a pas touché, dans un pays aussi misérable. Et 200 milliards que personne ne réclame, personne n'en parle. 
Aujourd'hui, toutes les études sérieuses sur l'économie togolaise établissent à 300 milliards l'argent qui échappe au régies financières de l'Etat du fait de la corruption. Ce chiffre est sans-doute sous évalué, du fait de l'omniprésence du secteur informel, et d'autres dessous de tables que les auditeurs n'appréhendent pas. Tout le monde nous parlent (Agboyibo l'a fait récemment) de ces 300 milliards, mais les 200 milliards qui sont là, dans les caisses, on n'en parle pas. 
Le scandale de la gouvernance de Faure est là, l'incapacité de notre administration à consommer l'argent de nos impôts, de la douane et des dons et subventions. Nous sommes aujourd'hui pauvres par notre faute, notre incapacité, notre fainéantise. 
Et ceci se passe devant nous. Nous n'avons initié aucune marche de protestation pour dénoncer cela, nous n'avons initié aucun débat à l'assemblée nationale, rien. Il y a quatre mois, nous en avons parlé, mais personne n'a fait écho, tout comme si nous avions honte d'accepter nos tares. 
Le scandale est là, et nous sommes tous coupables, les uns pour leur inaptitude, et les autres pour leur inertie. 
Gerry Taama

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article