Copier-coller?

Publié le par Gerry

Il doit s'agir d'un copier-coller, d'un journaliste pour faire plaisir au ministre. Autrement, impossible d'imaginer un seul instant, Monsieur Bodjona, que j'ai en grande estime, demandant à tout Lomé (surtout aux ministres et directeurs qui ont un sacré boulot pour faire avancer le schmiliblick) de laisser tout en plan pour aller acceuillir Zapatero.
Et là, il me revient une anecdote. Il y a deux ans; Bush se rendait en Australie. Le premier ministre australien, ayant un important match de rugby à voir au stade, envoya à son encontre un de ses ministres. Bien entendu, il ne fut pas question d'envoyer d'autres minitres, encore moins des directeurs de service ou la population de Sidney, l'accueillir chaleureusement. Et Bush ne prit pas froid.
De quoi donner des idées, non?

Publié dans Délires

Commenter cet article

TT 29/06/2009 13:06

ça t'étonne. il en a toujours été ainsi dans la République. Ici les règles protocolaires sont différentes de celles l'Australie. OK ?!