Toute la misère de l'Afrique...

Publié le par Gerry

Lorsqu'hier, vers 10h, ma secretaire m'a annoncé qu'une madame Jonhson voudrait me voir pour une raison urgente, mon instinct d'entrepreneur a aussitôt pensé à la proximité d'une affaire a conclure.
La dame en question, une belle femme dans d'autres conditions, en entrée dans mon bureau avec hésitation, a commencé à se présenter dans un français hésitant, avant de me demander de but à blanc si je comprenais anglais. Je me suis surpris à accepter.
Et j'en ai eu pour toute l'histoire. Guerre civile de Sierra Leone, fuite vers le Nigéria avec trois enfants, près de quinze ans d'exil. Retour vers pays natal par étape. Togo, puis Ghana et enfin, Sierra leone. Bref, la totale.
Je regarde cette femmes, ces deux grands yeux qui évitent de croiser les miens. Elle a la cinquantaine, enfin, je le lui donnerai volontier. Est-ce une arnaque, je ne sais pas?
L'idée de la virer le m'effleure même pas. Je lui promets de l'aider, mais à la seule conditions de voir les siens. Elle accepte. Elle m'attend. Trente minutes plus tard, nous voila en voiture, vers Kégué.
Elle dit qu'elle est allée à la messe le matin, elle voulait demander l'aide de l'église, mais on lui a dit que le comité caritas, ne se réunit que les jeudi. Elle ouvre la main, et me montre 25f qu'il lui reste, pour sa famille.
Elle se met à pleurer. Je suis mal dans ma peau.
Nous arrivons au domicile. Le genre de coin qu'on imagine pas qu'il existe à Lomé. Un bouge, indescriptible. Je lui remet tout ce que j'ai, vingt mille francs. Je lui souhaite bon courage. Elle se prosterne. Je la relève. dans la maison, elle dit à un monsieur (le mari de la bonne femme qui les héberge), de me remercier.
De plus en plus gêné, j'abrège les salamalecs et fui comme un malpoli. Honteux de manger à ma faim, moi.

Publié dans Coups de coeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Talyate 22/12/2009 22:59



je ne trouves pas les mots....



Achille Wasungu 18/11/2009 16:37


Arnaque ou pas?
Personnellement de la façon dont tu as décrit la visite de cette dame, je ne crois pas qu'il s'agisse d'une arnaque. Mais on ne sait jamais. La misère a atteint un tel niveau en Afrique que les
gens ont également atteint un haut niveau de réflexion dans l'arnaque. Tous les scénarios sont possibles (ils pourraient même faire sujet de film). Dans tous les cas, nous devons
comprendre qu'à l'origine de tout ça, c'est la misère et la pauvreté galopante et grandissante.
Alors, mon frère et ami Gerry, soit tout simplement fier de cet acte que tu as fait envers cette dame. Tu as fait un acte de charité et même si c'est une arnaque bien montée, Dieu seul sait la
valeur ce l'acte que tu as posé. D'un côté, seule cette dame sait si elle te mentait ou pas; mais Dieu nous voit tous. Et il nous jugera selon nos actes.
Personnellement, j'apprécie ton geste et je te félicite pour ce courage que tu as eu d'aller jusqu'à la maison de la dame (bien que je trouve que tu as pris quelques risques).
La charité est une bonne chose. Mais le mensonge pour l'obtenir est puni par Dieu. Soyons justes et reconnaissants envers Dieu et généreux envers ceux qui ont peu de moyens.


Sami 10/11/2009 18:49


Pas de honte à manger à sa faim dans un contexte de misère galopante. Surtout quand on sait ouvrir la main vers la bouche qui sollicite. Les déchus de l'honneur, les déshabillés de la dignité
sont de plus en plus nombreux. Paradoxalement, cela constitue un spectacle qui donne toute sa valeur, toute sa saveur au pain de celles et de ceux qui ont vaincu les impératifs du ventre. Car après
une telle rencontre, lorsqu'on prend sa bière, on sait mieux ce qu'elle vaut.


K.A. 09/11/2009 08:03


Tiste et touchant.
Le plus dur c'est de se forcer à croire les gens. Oui, la misère est terrible à Lomé.


vkarole 08/11/2009 18:36


bonne continuation a ce formidable blog; dire que dans nos pays riche on se plaint toujours en fermant les yeux sur toute la misère humaine.
C 'est tellement plus facile et hypocrite de fermer les yeux ou de détourner la tête pour faire comme si tout allait bien partout dans le monde.
bon courage et bonne soirée