Suspension du Togo de la CAN, décision inhumaine, mais doulouleusement légale

Publié le par Gerry

http://www.footdz.info/uploads/images_thumbs/1494960870.jpg Je me souviens qu'au lendemain de cette attaque, j'avais soutenu (Et j'étais bien le seul malheureusement) que le Togo devait jouer. non pas pour gagner, mais pour ne pas faire le jeu des terroristes. Pour ne pas céder. Ou alors, faire pression pour que la CAF annule cette CAN. J'avais été le seul à avoir une telle position.
Ensuite, dans un autre post, j'avais souhaité que des mesures de rétorsion soient prisent contre toutes les personnes (physiques ou morales) qui seraient responsables de la tragédie de Cabinda. Une commission d'enquête et des plaintes devraient au moins être annoncées soit par le gouvernement (c'est lui qui a pris l'initiative de faire ramener les joueurs) et par les familles des victimes.
Aujourd'hui, la CAF a décidé de suspendre le Togo pour interférence politique. Bien entendu, ma fibre patriotique en prend un coup. Quand on a pleuré ses morts, se voir en plus sanctionné est injuste, et inhumain. Il y a au moins un fait, c'est qu'on s'est fait tirer dessus, et nous n'allions pas dans notre champ. C'est irritant que la CAF n'aie pas tenu compte de cette circonstance atténuante.
Au dela de ma fureur toute patriotique, si je me permet d'analyser tout ceci avec froideur et distance, on comprend un peu la position de la CAF.
Primo: Voila un pays (c'est du mien qu'il s'agit) qui emmerde les instances du football mondial depuis plus d'une dizaine d'années. En le suspendant pour huit ans, la CAF est bien tranquille pour organiser ses futures compétitions. La multiplication des incidents liés au Togo agace.
Secondo: La CAN est finie, sans aucun autre incident majeur en Angola. N'oublions pas que ce pays vit quand même en paix depuis une dizaine d'année. Ceci confronte l'hypothèse d'attentat (certains sites ont soulevé cette thèse) visant exclusivement l'équipe togolaise. Des journalistes ont dit que l'envoyé du ministre du sport chargé d'organiser les déplacements de l'équipe nationale s'est fait piégé par un membre de la FLEC qui lui a suggéré la voie routière pour réjoindre Cabinda. Tout ça est à vérifier (d'où une enquête), mais le fait qu'il y ait zero ménace en dehors du drame togolais confrote la CAF dans son choix de l'Angola. S'il y a eu des erreurs, ce n'est que du coté togolais.
Tertio: L'interférence. L'absence et le manque de professionalisme d'une Fédération Togolaise de Football nous a une fois encore conduit au désastre. L'interlocuteur de la CAF dans les pays, ce sont les Fédérations Nationales. Si la décision de faire revenir les joueurs avait été celle de la FTF, nous n'aurons jamais eu ce genre de problème. Le gouvernement n'avait qu'à faire pression sur la Fédération pour qu'elle fasse rapatrier les joueurs. Normalement, nous avons suffisamment de spécialiste des textes de la CAF pour savoir que le gouvernement n'a pas à faire interférence dans ce domaine. C'est curieux tout de même. Quand il s'agit du foot, on voit tous les fonctionnaires du ministère des sports s'agiter dans tous les sens, et quand il faut s'occuper d'une autre discipline comme le Canoe-kayac qui nous a pourtant donné la reconnaissance internationale, c'est le vide total. Cette interférence, et la dureté des propos qui ont été tenus par des officiels à l'endroit de la CAF ont certainement amené les membres du bureau à se montrer aussi sans complaisance.
Quarto: Le menace de poursuite judiciaire. La CAF a certainenement peu apprécié la plainte posée contre elle au tribunal de première instance à Paris (pourquoi Paris d'ailleurs, je pensais que tous les tribunaux avaient la compétence universelle). Elle a donc opté pour la manière forte.
Maintenant, que faire pour ne pas perdre la face? Bien entendu, faire appel de la décision auprès de la TAS, mais vue la gravité de la décision, je doute que les juristes de la CAF n'aient pas bétonné de ce coté.
Pour l'honneur national, je serai pour une décision nationale suspendant la Fératation nationale de Football de toute participation aux compétition de la CAF. Ca, ce serait de l'interférence, et une bonne réponse du berger à la bergère.
Un seul problème: Quel politique est prêt à se risquer la responsabilité du sevrage au peuple togolais, des seuls instants de communion partagnée qui forgent son unité?
Vaste débat.

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article

Malick Evarist Tchakpedeou 01/02/2010 15:34



Hmmmm…


Je ne dis rien…


Une CAN dans un coin où on tue au quotidien ?…


« Ohhh, ca ne fait rien…tout ira bien !!! »


Voilà ce que craignaient les sages et les anciens :


Des innocents sont morts pour rien…


“Même quand on pleure, on voit” disent les Ivoiriens…


Mais hélas, mes larmes coulent à flot et je ne vois rien…


Angoriens ?...Egypriens ?...Ivoiriens ?...
Algériens ?...Afric-rien ?...


Je ne vois rien…


Tous des vauriens…


Comment puis-je festoyer quand sont morts les miens ? 


Gala de foot ou gala luciférien ?


L’Afrique persiste dans les âneries du précambrien… 


Le sang Togolais a coulé pour rien…


Stan OCLOO (chargé de Presse) paix a ton âme et soulagement aux tiens…


ABALO AMELETE (coach adjoint) paix à ton âme et soulagement aux tiens…


Ca y est…je ne dis plus rien.


Hmmmm…


Je ne dis rien…



Malick Evarist Tchakpedeou 01/02/2010 15:26



           TOOFAN, chantez moi CA!ISSAH, ce sang a taché tes mains et ton AGBARA!
On redoutait une CAN en ANGOLA!
On craignait qu'il ait ATTENTAT!
"Tout ira bien" trompetât ISSAH!
Maintenant le RELIQUAT!
Des innocents sont Passés de vie à TRÉPAS!
Mais il ne pense qu'a­ l'argent ce ISSAH!
La vie humaine n'a plus aucune valeur en AFRICA!
ISSAH, ce sang a taché tes mains et ton AGBARA!
A vos plumes, a vos micros,­ Togolais d'en haut et d'en BAS!
Chantez, ecrivez, dénoncez cette CAN en ANGOLA!
Pleurez l'innocence de nos frères qui sont tombés LA-BAS!
Dénoncez l'égoïsme et l'arrogance de ISSAH!
AAACH! J'ai mal a­ l'ESTOMAC!



Malick Evarist Tchakpedeou 01/02/2010 15:10



              ISSAH, ce sang a taché tes mains et ton AGBARA!
On redoutait une CAN en ANGOLA!
On craignait qu'il ait ATTENTAT!
"Tout ira bien" trompetât ISSAH!
Maintenant le RESULTAT!
Des innocents sont Passés de vie à TRÉPAS!
Mais il ne pense qu'a­ l'argent ce ISSAH!
La vie humaine n'a plus aucune valeur en AFRICA!
ISSAH, ce sang a taché tes mains et ton AGBARA!
A vos plumes, a vos micros,­ Togolais d'en haut et d'en BAS!
Ecrivez, Chantez, dénoncez cette CAN en ANGOLA!
Pleurez l'innocence de nos frères qui sont tombés LA-BAS!
Dénoncez l'égoïsme et l'arrogance de ISSAH!
AAACH! J'ai mal a­ l'ESTOMAC!


MALICKEVA



Malick Evarist Tchakpedeou 01/02/2010 14:37




Cette décision a pour but de mettre le Togo sur la défensive. Hayatou sait très bien que lui et son organisation en connivence avec le gouvernement de Luanda sont coupables d’avoir banalisé les
menaces répétées du FLEC. Rodrigues Mingas (et il y a mille manières possibles de lui régler son compte à celui là, il ne se cache même pas) a selon ses propres propos envoyé des lettres à la CAF
pour contester le déroulement des matches à Cabinda.


Hayatou ignoré les menaces, il a ignoré le danger pour les vies humaines au profit de
l’argent.


Le Togo est en droit de trainer cet homme arrogant et idiot à la cour internationale de
justice.


Le plan de Hayatou, c’est de nous focaliser sur notre suspension et notre amande. De nous amener
à négocier notre participation aux CAN prochaines, détournant ainsi notre attention du vrai problème : La responsabilité de la CAF et de l’ANGOLA dans cette attaque, et les indemnités dues
aux familles éplorées.


Les autorités Togolaises qui ont longtemps brillé par leur dureté et leur sévérité dans leur
gestion des affaires internes doivent saisir cette occasion pour nous démontrer qu’elles peuvent défendre les intérêts du peuple Togolais. Y a pas RPT, Y a pas UFC, Y a pas nord, Y a pas
sud : tout le Togo est uni et unanime sur cette affaire. Et le monde ”civilisé” nous soutient.


FRAPPEZ ISSA !!!