Si si, il faut jouer, pour ceux qui sont morts

Publié le par Gerry

equipe togolaiseA la seule condition que la CAN soit annulée (les autres équipes décidant de boycotter l'évènement), nous devons prendre part à cette compérition. Le Togo doit participer à cette CAN. Pas forcément les joueurs ayant vécu la tragédie, enfin, il y en a certainement qui sont très affectés et qui devront bénéficier d'un soutien psychologiques, mais même s'il faut prendre des handicapés moteurs à Lomé pour envoyer sur le terrain. Nous devons être à cette CAN, pour occuper notre place, pour honorer nos morts, leur dire combien nous les aimons, et combien nous leur montrons que refusons que leur mort soit vaine. Jouer pour ne pas laisser les terroristes nous vaincre, pour ne pas laisser la barbarie l'emporter sur le droit et nos valeurs. Refuser de jouer, c'est capituler. C'est réculer devant "le pouvoir de la force". Et ça, nous ne pouvons, nous ne devons l'admettre.
Le gouvernement a décidé de faire rappatrier les joueurs. Si la CAN a lieu néanmoins sans nous, et bien, et c'est la toute première fois que je le dis, il a eu tort. si on cherche des volontaires pour aller représenter le pays sur le terrain, je ne sais plus à quand remonte la dernière fois que j'ai étrenné des crampons, mais je réponds oui tout de suite.
Que Dieu ait pitié du Togo.

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article

Obambé GAKOSSO 11/01/2010 17:28


Bonsoir tous,

Je pense en effet que, quelles que puissent être les torts des uns et des autres, la 1e décision à prendre était de faire rentrer les gars au pays.
Pour la suite, wait and see.

Gerry, je vais chausser les crampons avec toi, on mettra sur pieds une équipe qui remplacera le Togo, on l'appellera Ti-Barvo: Ignak dans les buts, Sami comme coach, toi en n°5, moi au 9, Bessora
au 7 etc.

@+, O.G.


Félix M. MAKAYABA 10/01/2010 22:37


Il semble les nôtres reviennent aujoud'hui à 22 heures. Je le regrette. Il e fallait pas car si le but est de pleurer nos morts et de compatir avec les parents des victimes, c'est raté d'avance. En
effet, tant que la CAN continue, il y'aura une ambiance festive partout au Togo. Et ala douleur de la mort des nôtres rique d'être occulté pour laisser la place au football. J'ai pour preuve
les cris qde joie qui fusent de tout de Lomé du seul fait de l'égalisation des 4 buts par l'équipe du Mali. Déjà les Loméens se mettent dans la peau de leurs frères Maliens. Bonheur d'un frère,
bonheur personnel. Déjà nos morts d'Angola, sans avoir encore été inhumés nous occupent de plus en plus moins. Pourquoi revenir si pendant les deux semaines qui vont suivre, nous n'aurons d'yeux,
de coeur et d'oreille que la CAN? Je regrette notre départ de la CAN si tel est le cas. Il fait y être, vraiment.


Sami 10/01/2010 21:12



Gerry, finalement, ils ne jouent pas. Le gouvernement a maintenu sa décision: ils reviennent au bercail. Je sais ton avis, mais comme je ne le partageais pas...



Gangoueus 10/01/2010 15:30


Tout d'abord, j'aimerais exprimé ma compassion à l'endroit de l'équipe togolaise, du staff dirigeant et de toutes les personnes qui ont subi la furie des armes au Cabinda.

Ce qui est arrivé est triste pour les togolais, triste pour l'Angola, triste pour le football africain, triste pour le sport.

Mais, cette tuerie ne fait que révéler la poudrière sur laquelle repose nos états. Quelle idée de faire jouer des matchs au Cabinda. Une volonté de puissance du gouvernement angolais mais par le
pire des procédés, la planète découvre qu'il y a un problème dans cette enclave.

Je n'ose pas imaginer le stress que va générer cette situation sur les délégations du prochain Mondial de Foot, sachant que la situation e Afrique du Sud est beaucoup plus explosive... C'est
l'Afrique de 2010.


K.A. 10/01/2010 13:47


tout le monde a raison, mais seul le gouvernement est responsable des joueurs, pas l'inverse, je n'aime pas le foot, c'est vrai, mais personne dans cette histoire ne compatit pour nous et là, ma
fibre patriotique l'emporte sur la comédie de Cabinda, on ne joue pas dans une enclave en guerre, point, que la CAF et l'Angola assument leurs erreurs; et puis sincèrement, quand on tire sur vos
citoyens, et que ceux qui tirent annoncent qu'ils vont continuer à tirer, vous faites quoi? Vous envoyez les services de renseignement? Non, vous rapatriez vos citoyens, simple bon sens! Le foot
est éternel mais le Togo est en deuil.