Résultats partiels des présidentielles togolaises: et maintenant?

Publié le par Gerry

http://www.rfi.fr/actufr/images/094/togo_election432.jpgRetour ce soir sus.r Lomé. L'avion était plus que vide. Normal, revenir au Togo la nuit des résultats est un peu suicidaire. Apparemment, une bonne partie des passagers ne savaient pas ce qui se trame dans le pays.
Suis arrivé à la maison furieux parce que mon chauffeur m'avait posé un lapin. J'ai dû me rabattre sur un taximan qui m'a fichue la peur de ma vie en me disant que le président était en fuite au Burkina et que le ministre Bodjona avait suspendu la CENI. Catastrophé, j'ai appelé tous azimuts, et j'ai eu confirmation qu'il n'en était rien.
J'ai posé mon sac, puis grimpé dans la voiture pour tater la ville. Tout est calme. Certes, il y a très peu de taxis, mais Agoe (balieue nord de la ville) est animé, assez pour cacher la différence.
Je pousse un peu en ville, l'oeil aux aguets. Quelques gendarmes à certains carrefour tout de même. Ils sont courtois. Le boulevard circulaire est presque vide. mais les tapineuses sont là. Faut bien vivre.
Je file chez un ami pour prendre des nouvelles. La TVT publie des extraits des résultats proclamés par les CELI, puis passe à un documentaire. C'est pas France 24 qu'on apprends la reélection de Faure à 60% environs. Ce n'est même pas précisé dans le communiqué.
Drôle de pays tout de même. Pourquoi la nuit de l'élection (elle a existé?; j'étais pas là) n'a pas continué.
Je sors de nouveau en ville. Quelques supporters de Faure font la fête, mais rien de spontanné.
Un dispositif plus important verrouille Bè. De toutes les façons, je n'avais pas l'intention de m'y rendre.
Direction mon bureau. J'en ai suffisamment vu pour aujourd'hui.
Alors, quelle est la suite. Bien entendu, il reste les recours (48 heures) avant la proclamation définitive des résultats par la cour constitutionnelle.
De sources concordantes, l'abstention a été très importantes au sud. Les militants (inexistants) n'ont pas fait un travail de mobilisation de la population, alors que du coté du régime, le RPT et la nébuleuse d'association a fait du terrain. Certes, ils étaient pour cela bien encouragés, mais c'est de bonne guerre. Je reste persuadé que le Togolais est suffisamment averti pour ne pas céder uniquemment au miroitement des espèces sonnantes et trébuchantes. Les Togolais sont normalement un peuple fier. Enfin, sont encore.
Que va-t-il se passer. J'ai eu l'impression, d'après ce que j'ai vu et lu sur l'organisation de ces élections, qu'une recherche de la transparence en a véritablement soutendu l'organisation. Si c'est le cas, si l'opposition se sent flouté dans des bureaux de vote, qu'elle pose rapidement les recours. Ce sont les règles du jeu. Les observateurs sont encore là, et pour une fois, les portes leur ont été largement ouvertes (certains journalistes français n'ont pas eu cette chance. Je ne sais pourquoi). Donc, faire tous les recours imaginables. Je crois que la cour constitutionnelle doit être prête à faire des recompte de voix si cela s'avère nécéssaires.
Surtout, éviter de rentrer dans le jeu d'Agbéyomé, qui depuis avant hier fait des appels inquiétants à la violence. Il faut l'éviter à tout prix. Je crois que dans une contexte politique aujourd'hui extrêmement mondialisé et imbriqué, l'opposition à plus intérêt à montrer les fraudes (si elles existent) à la communauté internationale, qui est plus à même de tordre le bras à un éventuel usurpateur, que lancer de jeunes dans la rue, qui ne modifieront rien au résultats, et feront le lits des anarchistes de tous bords, heureux de casser à loisir.
Par contre, si l'opposition, enfin, les leaders, au fond de leur conscience, prennent la mesure de leur échec et l'acceptent courageusement, je pense (je rêve, sans aucun doute) que présenter ses félicitations au vaiqueur serait l'aboutissement grandiose de cette période de culture démocratique enclenchée depuis 20 ans.
Je rêve. Je sais. Hélas.

Publié dans Info togolaises

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noël 10/03/2010 17:11


Pourquoi tu n'en ferais pas une nouvelle? et félicitation pour tes combattants qui vont parcourir Saint-Cyr. en papier.
désolé pour ton oncle.


Gerry 09/03/2010 22:57


Salut à toi Dalawe et merci pour ton intervention sur ce blog.
Je suppose que tu n'as pas parcouru mes posts, autrement, tu comprendrais que je n'ai aucun parti pris. Je m'efforce, dans mes propos, de faire des analyses autant que soit peu objectives. Parfois
ça ne plait pas, mais d'autres personnes avant toi m'ont traité d'opposant. Ce qui veut dire que je m'en sors plutôt bien.
Je ne sais pas quel président mes enfants verront quand ils grandiront, mais je sais que ce serai celui que les Togolais voudront lui présenter. La questioin de l'alternance est un principe, et non
un dogme. Le jeu démocratique permet  (ou doit permettre) à tout citoyen remplissant les conditions de se présenter aux élections, même à un fils de président. C'est au peuple de rejeter cette
transmission. Ici, en 2005, la communauté internationale a été solidaire avec nous quand il a s'agit de transmission purement filiale. Il reste au peuple de faire le reste. tu veux savoir si à mon
avis ces élections ont été transparentes. Je crois que oui, avec certes des insuffisances, comme dans tous les pays (même dans ceux dit développés) mais je crois qu'en grande partie, ceci respecte
le choix du peuple. Les adversaires n'ont pas pris la mesure de l'enjeu, et c'est bien dommage.
Lis mes posts, tu verras ma position sur ces questions.
En te remerciant.


dalawe'? 09/03/2010 22:40


je note expressement que tu as un camp a toi tout dessiner ou plutot devinable dans tes ecrits.Je me demande si nous autre togolais savons qu'etre au 21e siecle devrait etre un monde d'egalite' et
non une poignee d'hommes faisant toute la force dans notre pays.Gerri une question a toi: AS TU DES ENFANTS?Penses-tu ou reves tu au moins qu'ils fassent une difference (e.g President ) au TOGO un
jour?Si oui penses tu que ce regime qui aspire a etre perpetuelle leur donnera cette chance?La petite aiguille coud le grd boubou. Un peu de changement sera du plus grand bien pour nous tous au
TOGO.


François Blao 07/03/2010 20:10


Bonne arrivée sur la Terre de nos aïeux. Pas dans la RTTDG de Mamane! Comme tu le dis si bien, mon frère, c'est un rêve aujourd'hui de voir notre laborieuse opposition accepter courageusement
qu'elle a perdu la partie et faire 2 choses importantes et grandioses pour les échéances à venir (élections locales et régionales, si le gouvernement le veut bien!):1-Féliciter le vainqueur du
scrutin (le jeu démocratique comme on le voit ailleurs dans les pays de vieilles traditions démocratiques et dans certains RTTDG malgré les suspicions de fraudes brandies par tel et tel candidats
"malheureux"); 2-Se mettre au travail dès maintenant pour préparer les échéances futures dans une sérénité relative et en contrant les insuffisances et présumées fraudes d'aujourd'hui, au lieu de
perdre son temps dans des manifestations fétides qui finissent souvent par l'acceptation de ce qui est contesté aujourd'hui et des accords sans lendemain, avec derrière des victimes innocentes et
anonymes. Oui, je pense aussi que je rêve peut-être. Mais le contraire (du rêve bien sûr!) serait aussi pas mal pour tout le monde dans ce pays. N'oublions pas que le vainqueur provisoire a promis
au cours de sa campagne les élections locales avant la fin 2010 s'il était élu. Et bien, il l'est maintenant, même si certaines langues me diront que la même promesse avait été donnée en 2005
(présidentielles). Je pense que cette fois-ci sera la bonne pour permettre un véritable développement à la base, qui seul nous sortira de cette longue période de regression et d'absence de
confiance entre les populations à la base et leurs dirigeants. Croisons les doigts et ne perdons pas espoir. Dieu est avec nous!