Affaire Lcl Letondot et journaliste togolais, pour une fois que c'est nous qui bombons le torse

Publié le par Gerry

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2010/08/11/image_64386476.jpg

La vidéo a fait le tour du monde à une vitesse incroyable. Postée dans la matinée par Noel Tadegnon, à 16h, elle faisait la une de yahoo. Pour la première fois, à ma connaissance, nous sommes allés à la conquête du monde. En effet, la vidéo a été prise sur place, diffusée sur place, en ne faisant appel à aucun média étranger. Demain, si quelqu'un vous demande de lui expliquer la mondialisation, prenez juste cet exemple. Il comprendra.

Que dire de cet incident? De l'incompréhension, tout simplement. Je crois qu'il est des jours ainsi, que vous accumulez maladresses sus maladresses. Autrement, pour un coopérant, qui sait combien sa mission est délicate dans les pays africains, surtout à l'heure où on parle de révision des accords de défense (et du cinquantenaire des indépendances africaines aussi), il y a une ligne de conduite simple à tenir: faire profil bas, surtout quand on est en uniforme. Tiens, qu'est-ce que je dis, même en France, en uniforme dans la circulation, on fait profil bas. Je me souviens de ce monsieur qui m'a suivi un jour sur les champs Elysées, sur près de 100m, à m'appeler "monsieur, monsieus, s'il vous plait". J'étais dans le grand uniforme de saint-cyr, shako vissé sur la tête, casoar flottant au vent, tunique resplandissante. Quand je me suis arrêté enfin, le bonhomme m'a simplement demandé si j'étais parachutiste -il l'avait vu à mon insigne-, parce que son père avait lui aussi été parachitiste, et qu'il m'admirait pour cela . Je me suis trouvé comme un con.

Beaucoup de choses ont été dites sur le sujet. Internet est terrible. En une journée, un monsieurs que personne ne connaissait, a subitement envahis notre quotidien, occupant comme une reine majestueuse le devant de l'actualité, banalisant même, le temps d'une journée, la guéguerre des Ufcétistes.

Et la bataille des liens a commençé, mettant à nu notre coopérant. Un lien vers son blog m'a été envoyé. Ce que j'y ai trouvé m'a attéré (non, non, je ne vous le communique pas. Sans blague, c'est un frère d'armes, tout de même). Sur le blog -un seul article- , on y retrouve ce ton paternaliste, teinté de condescendance, facilement identifiable chez une catégorie de Français franchouillards, (mais non racistes) pour qui l'exotisme commence dès que l'avion a décollé de CDG. Quel dommage!

L'interview qu'il donnera ensuite à l'express, (bon, là, je partage, ) ne le rehausse malheureusement pas dans mon estime. Quel que soit le bout par lequel on prend l'affaire, il a pêté une durit, s'est comporté de façon scandaleuse, et devrait faire profil bas, c'est tout. Mais essayer de se donner une raison en prétextant le piège (tout comme si les journalistes savaient qu'il allait payer ses impôts à cette heure là,) et surtout insinuer que les Français sont la cible de l'opposition, je trouve qu'il a franchit le rubiccon du devoir de réserve que lui impose sa profession.

Que dire, finalement? Je trouve que c'est un incident regrettable, qui va connoter l'image des militaires français ici, à Lomé. Et pourtant, j'ai, avec ceux que je connais, d'excellentes relations, empreintes de convivialité et de respect mutuel.

Mais là ne démeure pas la leçon. La leçon à tirer, c'est le buzz des images. Depuis six mois, des gens marchent dans ce pays pour réclamer leur victoire aux élections. Si des images et des vidéos de la nature de celle qui a été diffusée par Noel Tadegnon étaient là pour soutenir leur revendication, je crois que depuis, la communauté internationale aurait sur le Togo un tout autre regard. Alors,  elles sont où ces photos?. Font-elles parties du plan secret, le fameux coup du jarnac qui ferait basculer la tendance? N'ont-elles pas été prises, à cause d'une mauvaise organisation manifeste? Ou n'existe-t-elles pas tout simplement.

Je n'ai pas pas réponse. Bien m'en prenne.

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article