Parfois, il ne suffit pas

Publié le par Gerry

Parfois, il ne suffit pas

Il ne suffit pas d’être sincère

De sceller l’engagement face aux hommes

De porter Bacchus en sainte horreur

Et afficher son pacte tel un joyau céleste

 

Il ne suffit pas d’être une lumière

De trouver aux mots la justesse essentielle

L’acuité de l’esprit au dessus des apparences

Et cette douce conviction qu’aucun heurt n’est éternel

 

Il ne suffit pas d’être industrieux

Les manches retroussées, la sueur comme un collier

Nuits sans fins, écran blanc contre paupières lourdes

Et que vienne le temps des moissons, gavés de nos sacrifices

 

Il ne suffit pas d’être joyeux

La bonne humeur tel le gui des traditions

Les dents exposées comme un tableau de musée

Que vaut un éclat de rire dans un cimetière ?

 

Il ne suffit pas d’aimer

Ah ! le miel de nos corps emmêlés

Cette nouvelle naissance à chaque regard

Le cœur frissonnant d’un délicieux élan

 

Non, il ne suffit pas

Parfois, il ne suffit pas

De vouloir être heureux

Pour être béni des dieux

Publié dans Inspirations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article