Nos chefs militaires doivent se mettre à jour.

Publié le par Gerry

combattant.jpgLa politique de réconciliation dont se pare le régime de Faure n'a aucun sens tant que l'armée continuera à lui faire allégeance. La relation paternaliste que l'armée togolaise avait avec Eyadema n'a plus sa place dans une Etat démocratique où la séparation des pouvoirs est la règle. C'est une hérésie intellectuelle que d'entendre notre armée exprimer son adhésion à la politique du chef de l'Etat. Primo, parce que l'armée est une institution apolitique: "Art.147 de notre constitution: Les Forces Armées togolaises sont une armée nationale, républicaine et apolitique" Secondo, c'est que cette armée ne peut pas adhérer à la politique du chef de l'Etat tant que les ventre sont vide comme ceux de tout le monde. N'oublions pas qu'ils ont la même grille indiciaire, et que le maïs est cher pour tout le monde. 
Mais si certains chefs militaires par zèle, mimétisme ou nostalgie continuent à user d'une logorrhée surannée, il revient au chef de l'Etat d'y mettre un terme. Aussi bien qu'on a abandonné les coûteuses célébrations du 13 janvier, il me semble qu'il faut faire une sérieuse mise à jour (MAJ) de ces pratiques d'un autre temps.

Publié dans Inspirations

Commenter cet article