L'édification de la nation togolaise, de Yagla Wen'Saa, et le Togo sous Eyadema, de Comi Toulabor. Mes dernières lectures.

Publié le par Gerry

Dur dur, de trouver des livres sur le Togo..écrit par les Togolais. J'ai déja dévoré celui de AKA, j'en ai déja parlé dans un post. Et aussi le surprenant "l'Afrique malade de ses hommes politiques", du père DUSSEY, où le contenant n'avait rien avoir avec le contenu. J'ai trouvé très fouillé celui de Massina, sur les libertés (je ne me souviens plus du tout du titre), mais c'était remarquablement écrit. Les deux livres que je lis en ce moment, impossible de les trouver dans les librairies de la place, donc, internet, amazon, paiement en ligne, et a la fin, facture salée tout de même, 57 euros.
Mais que de délices. Voila des intelllectuels, (avec des vues très opposées), tels qu'on les aime. Un travail de recherche remarquable, une conception de l'ouvrage respectant les règles de l'art, une hauteur (surtout Toulabor) fascinante.
Mais je fais le con. Je lis les deux livres en même temps. Un au bureau, l'autre au lit. Alors quand Toulabor rentre dans Yagla, je regrette un peu que ce deriner (qui se trouve être mon oncle), n'aie pas eu la même possibilité de critiquer l'oeuvre de son détraqueur.
Mais une constance. Nous avons des érudits dans notre pays. Des intéllectuels capables de synthétiser les soubressauts de notre société naissante, pour nous la présenter sous une forme assimilable.
Seulement, si nous leur reconnaissions ce mérite, et leur accordions cette place de guides qui est la leur au panthéon de la République.
Agbobli est mort voici seulement une année, et déja, il est relégué aux oubliettes.
Pauvre de nous.
Attention, billet écrit à la hate.

Publié dans Coups de coeurs

Commenter cet article