Facebook change nos habitudes

Publié le par Gerry

J'ai été surpris, parce que j'ai passé une semaine a peu près sans laisser un signe de vie sur facebook, que des amis, qui poutant ont mon numeros de téléphone, laissent sur mon mur des message demandant ce que je deviens. Voila où on en est réduit avec facebook et tous les réseaux sociaux. Les relations humaines, cheleureuses, vons le céder petit à petit au virtuel.

Moi même j'ai plein de 2500 amis sur ce réseau. Je ne suis pas certains de pouvoir en connaitre 200, dans le lot. Mais alors que de plaisir à rencontrer des personnes avec qui on a déja échangé par clavier, et les retrouver en chair et en os.

Allez, il est 4h du matin. Je vais au lit. 

Et au diable facebook.

Publié dans Inspirations

Commenter cet article

Gangoueus 13/08/2010 13:20



C'est un des dangers de Facebook : que les internautes restent planqués derrière leurs PC. Sur Paris, chaque fois que j'ai l'occasion de dévirtualiser un contact, j'essaie. Mais, il y a beaucoup
de personnes qui souhaitent cette distance. Il faut la respecter.