Ce que je pense du nouveau programme du gouvernement Houngbo 2

Publié le par Gerry

http://www.republicoftogo.com/var/ezflow_site/storage/images/toutes-les-rubriques/politique/education-et-sante-les-priorites-de-gilbert-houngbo/85281-2-fre-FR/Education-et-sante-les-priorites-de-Gilbert-Houngbo_article_top.jpg

Ce que j'en pense? Allez, je vais être mauvaise langue: Le Premier Ministre aurait pu faire comme les travailleurs togolais au 1er mai dernier. C'est à dire, ne pas lire de discours programme, et demander aux députés de se référer au programme de 2008. Allez, je sais, ce n'est pas très drôle, mais il est trois heures du matin et je peux user de l'humour, tout de même.

Alors, ce que j'en pense? C'est ensuite que je n'aime pas ce parlement qui se niche au palais des congrès, où députés, artistes et séminaristes se cotoient à longueur de journée. L'assemblée nationale est une institution de la République, pourquoi diable ne disposerait-elle pas de locaux convenants, dignes et magestueux. Les images de l'intérieur des locaux ne sont pas encore à la hauteur de l'idée que je me fais de ce pays. Enfin, ça ne concerne que moi. Heureusement.

Alors, ce que j'en pense finalement? Et bien que nous risquons de nouveau de passer à coté de la plaque, si la question de décentralisation n'est pas traitée avec tout le sérieux qu'il faut. Il est vaguement question d'élections locales et législatives, de découpage électoral, mais quid de la réorganisation administrative qui va doter le pays de communes (surtout celles rurales). Si on applique l'organisation administrative telle qu'elle est aujourd'hui, c'est que les locales dans une préfecture comme Doufelgou vont concerner la mairie de Niamtougou, alors que Siou, mon village, est à 14km à l'est et compte près de 10 000 hbt. Il faudrait en faire une commune, et légiférer définitivement sur le statut des chefs cantons.

Il faut ériger les préfectures, au dessus des communes, en collectivités locales, à l'instar des départements en France, puis les régions économiques aussi, avec des gouverneurs aux pouvoir élargis. L'avénir de notre pays se fera en décentralisant, vite.

Le PM a reconnu implicitement que la cour des compte n'est pas encore effective. Beaucoup d'éfforts à faire dans ce domaine, secondés par une lutte contre la corruption atroce et cruelle et une réforme sérieuse de la justice. Autrement, les investisseurs ne viendront pas. C'est obligé.

Je constate aussi que malgré que la diaspora a envoyé cette année environs 122 milliards de FCFa en direction du Togo, soit 10% environs de notre PIB et 30% de notre budget national, un secrétariat n'est même pas ouvert pour être en attache avec les Togolais de l'étranger. Bien entendu, leur droit de vote est relégué aux calendes grecques.

Concernant certains chiffres, j'ai du mal à suivre. Le PM a parlé d'une croissance économique de 3%. Tous les sites que j'ai consultés le situent plutôt autour de 2.3%. De toutes les façons, avec une croissance démographique de 2.7, si nous ne faisons pas 7% au minimum, nous sommes dans la mouise totale. 

Exprès, je n'ai pas suivi l'ordre de priorités de ce discours, mais je remarque que la question de cohésion nationale revient encore sur le tapis. Je ne sais pas si j'ai jamais donné mon avis sur la commission vérité justice et reconciliation. Je ne l'ai pas donné? Et bien, moi je pense qu'on devrait laisser l'évèque d'Atakpamé s'occuper de ses ouailles et laisser la justice, le temps et la logique faire leur travail. Parce que Diantre, cette commission doit faire la lumière sur les crimes commis au Togo depuis 1958. Si ces messieurs veulent vraiment faire leur boulot, il leur faudra vingt ans au moins, des milliers de corps exhumés et passés au légiste, et un rapport qui tiendra dans une bibliothèque à lui tout seul. Pour un résultat mitigé. Honnêtement, ce que les Togolais morts depuis 1958 à nos jours (2005?) demandent, c'est la reconnaissance de leur sacrifices. Erigeons des monuments, célébrons leur mémoire. Puis laissons la justice faire son travail. Toutes les victimes, rassemblées par les association de défense des droits de l'homme, porteront plainte (il y en a déja plus de 70) puis on finira par une loi d'amnistie générale.

Puis le temps (jouant sur la mémoire sélective) se chargera du nous redonner ce plaisir du vivre ensemble. D'ailleurs, logiquement, nous n'avons pas le choix. Nous sommes déja ensemble.

Le tourisme a d'ailleurs retenu mon attention. Ah, le tourisme, avec notre passé colonial allemand, si nous restaurons tous les sites de passages des Allemands au Togo, nous pourrions peut être gagner 5% de PIB par le tourisme d'origine de l'Allemagne. Donc, il est dit que pour le tourisme, l'an 2009 a enrégistré 183000 touristes, pour des récettes de 16.6 milliards. En faisant le calcul, chaque touriste fait donc une récette moyenne de 90 000 F. C'est quoi ces touristes pauvres qu'on nous envoie. Je crois que les chiffres ne sont pas très exacts. Dans les années 80, au plus fort de la "Suisse de l'Afrique", nous enrégistrions environs 120 000 touristes, pour des récettes supérieures.

Pour le secteur privé, je vois que ce n'est pas demain que je verrai naître une agence de monitoring aux PME/PMI. Dès que vous créez votre société, vous êtes livrés à vous même. Même pas un site internet pour accompagner les jeunes entrepreneurs. Pour l'Agence Nationale de promition et de garantie de financement des entreprises, je vais encore y retourner, mais ça m'étonnerait que des choses aient changé. 

Et c'est à propos de la promotion de l'entreprise privé qu'on parle du médiateur de la république. Je me demande pourquoi singulièrement lui dans cette rubrique là. Bref.

Allez, je suis fatiqué et je vais y aller. Cet article recoupe le précédent. Pour finir, il faut croire, pour les réformes administratives et la bonne gouvernance, on ne saura jamais qui à mis à genoux la Sotoco, l'OTP et d'autres grosses entreprises d'Etat. Les poursuites judiciaires pour délit (crimes, leur forfait font des morts dans des familles) ne sont pas encore à l'ordre du jour.

Allez, je crois finalement que j'avais raison. Le PM aurait pu joueur aux députés le coup des travailleurs togolais. Je crois qu'ils allaient lui accorder leur confiance de toutes les façons, même avec un tel artifice.

Tout récémment, j'ai lu sur republicoftogo une interview du président de l'assemblée nationale qui exhortait le président à nommer rapidement un nouveau gouvernement afin que les députés votent les projets de loi pour le développement du pays. 

Il parait que les députés ont concomittamment l'initiative des lois. Allez, ne jubilez pas tout de suite. C'est pas encore arrivés chez nous. Pour le moment, c'est au Benin, au Ghana et au Burkina Faso. Mais croisons les doigts, ça approche. ça approche.

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article

Noël 11/06/2010 14:06



http://mots-trottes-rues.blogspot.com/2010/06/houngbo-est-passe-cote-du-simple-et-de.html