Ce que je ne vous souhaite pas en 2010

Publié le par Gerry

2227737813 1L’année 2009 s’en est allée, comme une amante surprise par le lever du soleil. Empressée et apeurée, elle a laissé sur le coussin, le matelas et dans la pièce la fragrance de son amour, et nous, emmitouflés dans les draps, la tête pleine de romance, nous sommes encore là à nous demander si nous ne sortons pas d’un rêve.
Voila l’allégorie que j’ai de 2009 : Une année qui aurait été pour moi, avec vous qui partagez mes humeurs sur internet, celle des engagements, et aussi parfois, de la prise de conscience. Engagements professionnels certes (créations de deux sociétés à Lomé), engagements littéraires (sortie de parcours de combattants, aux éditions l’harmattan) mais surtout prise de conscience de la puissance de la volonté (en quittant, même provisoirement l’armée en 2008, je ne pensais pas me maintenir aussi vite en affaires) et du pouvoir d’agrégation d’internet (+ 23 000 visiteurs sur mon blog, + 1000 amis sur facebook).
Aussi, quand une année a donné autant de satisfaction, tant sur le plan de la réalisation personnelle que celui de la relation humaine, que souhaiter à ses amis pour la nouvelle année qui se pointe ?
Pour 2010, je ne vous souhaite pas la santé mais la force morale qui vous permettra, même malade, de triompher de la douleur et du désespoir.
Pour 2010, je ne vous souhaite pas le succès, mais l’enthousiasme de la persévérance, car la réussite ne réside point dans le victoire, mais plutôt dans l’entreprise.
Pour 2010, je ne vous souhaite pas la paix, mais la capacité à la promouvoir dans votre entourage.
Pour 2010, je ne vous souhaite pas la joie dans votre foyer. Ce n’est guère une chose à souhaiter. Cette joie dépend de votre volonté, car le sens du pardon est inné à l’humanité.
Pour finir, et là je déroge à ma règle, je souhaite aux Togolais, mes frères, et aux autres citoyens du monde qui vont connaître des consultations électorales majeures cette année, la paix des cœurs pour que plus jamais, sur la terre de nos aïeux et partout ailleurs, des fils d’un même pays ne s’entretuent pour la conquête du pouvoir.
Soyez heureux car vous le méritez.
Bonne année

Publié dans Coups de coeurs

Commenter cet article

Gerry 04/01/2010 23:56


ton commentaire arrive au moment où je plie bagage pour réjoindre ma moitié. Le lycée. Que de souvenirs tu éveilles là, mon bon ami.
Puissions-nous garder cette candeur qui guide nos pas.
re-bonne année 2010.


Kakou 04/01/2010 23:52


Je te souhaiterai 1000000 d'amis sur facebook mais c'est virtuel.La preuve j'en fais parti et tu ne prend même pas la peine de me repondre.Si deux fois .Soit.Mais je te souhaite du concret.Tes
errements sur ton blog sont des perles.Je te souhaite d'en écrire un par jour.Ton roman est un délice. Je te souhaite d'en écrire un par an.Quand j'y pense,au lycée tu avais déjà écris une histoire
sur des tas de papiers;te souviens-tu?Bref!Tes deux sociétés ;bravo .Je te souhaite d'en créer un peu partout en afrique et dans le monde mais n'oublies surtout pas siou.Ta madame elle est arrivée
a te faire prendre un peu de poids.Je te souhaite de l'aimer tjrs  et elle de t'aimer tjrs pour que vous deux vous aimiez tjrs votre bébé d'amour.Mais il faudrait que vous pensiez à mettre en
route le second bébé.Ainsi tout le reste (santé bonheur prospérité...)suivra.
                                                  
Bien à toi


Gerry 03/01/2010 15:57


J'oubliais, bonne année.


Gerry 03/01/2010 15:56


amitié togolaises facebook, c'est bon pour la solidarité, et l'éclosion d'une génération consciente. Bien entendu, un ami "vrai de vrai", il n'y a pas mieux.
Pour le bon livre pour 2010. tout un programme.
Editeur? Oui, on es ensemble.
Et les Togolais et leur inspiration. Ah, ces Togolais là? hum!


K.A. 03/01/2010 15:47


1000 amis sur la toile, trop virtuel, un seul, vrai te suffirait pour la vie, crois-moi.
Pour le reste, mes voeux seront littéraires, un livre, un bon pour 2010, et que tes projets d'éditeur voient le jour. je serai là.
Pour le reste, pour le Togo, prions pour le l'intelligence nous visite pour faire l'économie d ela violence inutile.
Bonne année!