ambiance de campagne.

Publié le par Gerry


 

100 0045100 0046100 0047100 0048100 0049100 0050100 0044Je n'ai malheureusement pas, durant la semaine passée à Lomé, eu le temps de suivre la campagne comme je l'aurai souhaité. Ayant eu la tête à l'hopital.
Par contre, j'ai trouvé, comme je l'avais déja dit en 2007, que nous faisions preuve, à cette occasion, d'une maturité politique exemplaire. Nous n'avons pas, à vrai dire, de problème de reconciliation, peut être de justice, qui conduit à la vérité, sans aucun doute.
Les cortèges se croisent à longueur de jour, sans aucune animosité, dans un climat bon enfant.
Bien entendu, le RPT, que disje, Faure est partout. Je n'ai pas très bien compris le choix de 100 0051communication. En 2007, les affiches étaient à mon sens plus refléchies, avec des phrases percutantes. On le voyait dans des tenues parfois décontractée, on y associait des hommes et des femmes du cru. En 2005, les supports de campagne représentaient Faure avec le peuple, en 2010, il est tout seul. Difficile de comprendre. Même le RPT est absent sur la plus part des affiches.
L'impression que j'en tire est qu'il n'y a pas une centralisation de l'équipe de compagne, mais plutôt que chacun y est allé de son apport individuel. Des affiches superbement conçues, le disputent à des caricatures inacceptables, sans aucun goût. De même, l'usage imodérée du nom du candidat (plus haut, plus loin, plus Faure -dixit fort boyart) fait jeu de mots, et pas très sérieux. De même, à voir la kyrielle de 4X4 débouler dans la ville, on ne comprend pas trop cette démonstration de force, dans une ville où près de la moitié des habitants vivent au dessous du seuil de la pauvreté. Le mieux aurait été de faire une campagne de proximitié, moins ostentatoire, plus proche des gens.
Du coté de l'opposition, la surprise me vient de dame Adjamagbo, qui a une caravane bien achalandée, et plutôt bien organisée. Je n'ai pas vu de poster géant de sa part, mais on sent une suite dans les idées, et l'intuition qu'elle aurait fait des choses très intéressantes, avec plus de moyens.
Agboyibor est presque absent dans les rues (j'ai pas vu de convois, rares sur les petites affiches, mais présent sur une grosse affiche à Agoe, à la sortie de l'état-major. Son slogan est pitoyable. (Agboyibo pour tous, tous pour agboyibo). Il fallait le trouver.
L'obuts, l'homme au ballon, a des petites affiches qui sont proches, en qualité, à cette du candidat sortant. Lui aussi a un slogan curieux (La solution). On dirait les chanson des années 90. Ses partisans sillonnent les rues avec une balle de foot sur la tête. Un moment, je me suis demandé si la CAF n'avait pas enlevé les sanctions contre nous. (je rigole) Presque pas de grandes affiche. Une crée en toute pèces au carrefour GTA. Le bleu ciel comme couleur ne tranche pas. Peu visible.
Kagbara est celui qui a investi dans les grandes affiches, comme Faure. Kagbara Président est à mon avis percutant. Mais ils ont loupé la photo sur l'affiche, qui est floue. Comment est-ce possible? difficile de mettre la main sur son convoi.
Lawson est à son image. Petites affiches, avec un slogan que j'ai oublié. C'est sans doute l'homme qui est le plus vrai dans cette campagne, mais il s'y prend mal. Et il s'en fout un peu.
Pas de grandes affiches pour Fabre non plus. Je comprends que le cafouillage pré-campagne n'a guère fait délier les bourses. Les affiches ne sont pas terribles. Mais il y a le jaune, couleur visibles de loin. ça reste un atout.
Les convois de l'UFc ne sont pas terrible aussi. Mais bon, je crois que vers la fin, la tendance s'est inversée.
A la télé, j'ai vu les membres du FRAC en campagne. Pere a un foulard jaune au cou, Yamgnane et Fabre avancent main dans la main, dans une marée jaune. La politique est quelque chose de curieux. Que deviendra ce front, en cas de victoire? Nulle part, sur les images que j'ai vue, on ne présente un amblème de cette coalition, mais c'est le jaune qui est roi. allez, de quoi je me mèle.
Voila. Je suis fièr des miens. Ils se sont montrés tels qu'il sont. Peuple digne et mature, pour la nation.
Pourvu que ça dure.

Publié dans Coups de coeurs

Commenter cet article