Aider Adé à ravaler son Adé*

Publié le par Gerry

http://fabbikouassi.files.wordpress.com/2009/03/adebayor20togo.jpgNous sommes abonnés au rocambolesque au Togo. C'est le moins qu'on puisse dire.

Lors de la fusillade de Cabinda, j'avais soutenu que les joueurs (ceux qui avaient encore le coeur à ça) devraient jouer, pour ne pas faire le jeu des terroristes. Et j'avais été bien content d'apprendre, le lendemain, que les joueurs, y compris Adébayor, avaient décidé de rester et tenir leur place.

La suite, on la connait. Les autorités togolaises en avaient décidé autrement, et les joueurs étaient revenus au bercail.

Adé avait donc rapidement retrouvé son championnat anglais, où il n'a pas tardé à brillé. Il a un talent fou, et je suis fier de lui, comme d'un frère qui me fait honneur, et partant, celui du pays entier.

A l'annonce de la mise à terme de sa carrière internationale, j'avais trouvé cette décision curieuse, car comment peut-on décider de ne plus jouer pour son pays pour cause de traumatisme, et poursuivre cependant des matchs de plus grande intensité dans un championnat impitoyable. Un traumatisme est un trouble psychique, qui peut certes être lié à un contexte particulier (par exemple se retrouver dans les conditions du drame: bus, zone équtoriale, musique, ambiance....) mais il faut croire plutôt que le traumatisme ne se manifeste que lors qu'il revêt le maillot national. 

La semaine dernière, une marche a été organisée pour demander à Adé de revenir. Il semblerait qu'une autre soit encore en préparation. Selon des indiscretions, il faudrait à notre super héos cette mise en scène pour revenir, toute honte bue.

Personnellement, je ne lui en veux pas, même si je pense qu'il aurait été plus crédible en raccrochant les crampons. Ceux que je ne comprends pas, ce sont les marcheurs. Honnêtement, si au Togo nous pouvons marcher pour des causes autres que politiques, pourquoi diable ne pas manifester contre les conditions de traitement au service des urgences du CHU, pourquoi ne pas marcher contre les ravages du système COTEC sur le marché de l'emploi, pourquoi ne pas battre le pavé pour le vote de la diaspora. 

Si nous pouvons marcher, faisons-le pour des causes qui vaillent la peine, et laissons notre cher Adé ravaler sa fierté tout seul. Lui même sait qu'il a une relation passionnelle avec le peuple togolais. Et la quasi idolatrie dont il jouit au Togo, il ne l'aura nulle part ailleurs.

Il reviendra, de toutes les façons, soit pour les honneurs, soit pour la patrie. Allez, pour la patrie. Tu mérites bien cette grandeur.

Publié dans Info togolaises

Commenter cet article