En rire reste la solution

Publié le par Taméra

Ca se passe du coté de chez moi.
Je ne vais pas faire un dessin, mais une nationale traverse du nord au sud  notre ville.  Comme il est courant dans ce cas, une bretelle  permet  aux usagers de la route d'entrer directement dans la ville en venant du nord, alors que la nationale , se constituant en périphérique, permet aux  conducteurs, surtout de poids lourds, de poursuivre sans  se prendre dans les méandres de la circulations de la ville.
Tout récemment, des travaux ont  commencé sur cette bretelle, à environ 2km après le carrefour en Y qui permet de quitter la nationale. Initialement, les agents des TP avaient mis  un panneau  à ce carrefour, pour signarer les travaux et  indiquer la déviation.  Pour une fois, j'avais apprécié le professionalisme des nôtres, puisque le panneau signalait: ACCES INTERDIT SAUF AUX RIVERAINS.
Mais voila. Un palais jouxte  le lieu  où se réalisent les travaux, et un malin s'est certainement dit que "riverains" n'était pas suffisant pour  indiquer aux gens que l'accès au palais était encore possible. Alors il a fait quoi? Il a tout simplement déplacé le paneau 1km plus loin.  Donc, tout le monde arrive, s'engouffre dans la bretelle en voulant faire un tour dans la ville, et un kilomètre plus loin, il tombe sur le panneau, "ATTENTION. TRAVAUX, DEVIATION A DROITE"  Et On peste, on jure, on hurle,  mais on est bon pour un demi tour  sur  ses traces. Mais il y a quand même un intéret, on aurait eu la chance, au moment où on ahane sur notre volant ou notre guidon, de contempler le superbe palais brillant de mille feux, tel  un clin d'oeil insolent.

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article