Ce qui fait danser les mots

Publié le par Taméra

Aujourd'hui,  nouvelle source de satisfaction.  Les visites sur  le blog ont baissé parce que je n'ai pas fait de nouvelles publications, mais je  constate avec plaisir que  les commentaires sont nombreux.  D'autres, sous  d'autres cieux, ont  été accrochés. C'est un pas, une victoire.
Un internaute sénégalais m'a demandé de parler politique, de temps en temps. Mais que dire de la politique de son pays, si on ne se sens pas concerné. Je remarque simplement que chez moi, comme partout ailleurs, quand les choses ne vont pas, on attribue le tors aux politiques, alors qu'en même temps, chacun s'accorde à dire que ces gens ne servent à rien. Et puis, quand tout va bien, je vous le donne Emile* que personne ne pense à ensencer ces messieurs. Ils partagent le même sort que Dieu. Et c'est plutôt un point pour eux.
Bè, alors? De quoi faut-il parler dans son blog. J'ai dis dans un post; les blogs africains, que selon moi le phénomène de blog obéïssait à une sorte de voyeurisme occidental. J'aurai parlé de l'homme moderne, mais je n'aime pas trop l'expression. Le blanc, et là je me comprends mieux et sans aucune conotation, se sens si isolé dans sa bulle individualiste qu'il se projete sur autrui à travers ces sites personnalisés.
Et moi alors, pov black, de quoi est-ce que je vais parler? Continuer à m'apitoyer sur mon sort, comme on nous l'a appris à faire? Ou faire une élégie de la culture africaine, quitte à exagérer un peu?
Je veux être un saltimbanque des mots. Mots matinaux pour traduire la poudre de l'air, mots morts de n'avoir pas pu sortir des gorges asséchées par la disparition du rire.
Allez, je raconte n'importe quoi.
Tiens, j'ai enfin publié le synoptis de Parcours de combattant. J'attends toujours que des éditeurs me donnent leur avis sur le manuscrit. J'ai lu qu'une maison d'édition, acoria, acceptait des manuscrit sous forme numérique. Faut que je me magne le derch pour les contacter.
Il fait délicieusement chaud. Je vais raccrocher et partir au tennis. La vie est belle. Mais le savons-nous, seulement?

Publié dans Inspirations

Commenter cet article