Ombre

Publié le par Taméra

J'ai lu dans le fond de tes yeux, et j'y ai trouvé une part d'éternité. Une part de moi même, en lambeaux. Ma voix résonne dans ton esprit. Comment puis-je en être si certain? Une intuition, l'éclat d'un regard, l'ourlet d'un sourire.

Je me souviens de ces nuits. Etendu sur le sable de ma conscience, l'âme vidée, amnésique, tel une vulgaire pierre. Je me revois par ces nuits torrides, le miel de nos corps emmellés, nos membres soudés, brisés.

Je suis une ombre dans la nuit.

Liste complète de mes articles:

Publié dans Délires

Commenter cet article